Le blog Eole Trading est de retour.

C'est avec un grand plaisir que je reprend la plume (ou plutôt le clavier) et les graphiques pour partager avec vous les événements et prévisions sur les marchés.
De nombreux projets sont en développement pour vous accompagner dans vos activités de trading et je vous tiendrai informés régulièrement.
Je partage là aussi mes opinions et analyses en temps réel sur Twitter. Rendez-vous ici : https://twitter.com/EoleTrading

Sans plus attendre , je voudrais faire un point sur le communiqué de la FED d'hier soir ...
Bonne soirée.

Jérôme Revillier.

Janet Yellen , un nouveau Faucon* ?

Hier soir Janet Yellen semble avoir pris à contre-pied (malgré elle ?) les investisseurs en tenant une conférence de presse au ton plus « Hawkish» (littéralement Belliqueux) que prévue. Suite à la conférence, les indices se sont rapidement repliés, inquiets d’une probable hausse de taux plus rapide que prévue.

Dans le communiqué officiel, il était écrit que « les taux resteraient bas pour une période considérable » après la fin du Quantitative Easing.
Hier, Yellen, revenant sur la notion de « considérable périod » en estimant que « ce genre de terme est difficile à définir… probablement de l’ordre d’environ 6 mois ».
De plus la seule donnée réellement tangible était liée aux projections des membres du comité monétaire, comme l’indique ce tableau.

tableau_projections

Désormais la majorité pense que les taux pourraient atteindre 1% dès la fin 2015, alors qu’ils n’étaient que deux à le penser en décembre 2013.

Il n’en fallait pas plus aux marchés pour s’emballer et se projeter avec une hausse des taux plus rapide qu’anticipée.
En effet, à un rythme de 10 Mds par mois, le QE finira vers Septembre 2014 potentiellement. Cela nous fait donc une hausse de taux vers le printemps 2015 (+6 mois) contre une prévision en fin d’année (Octobre/Novembre) jusque là.

Ou une colombe masquée …

Mais ce que nombre d’observateurs ont laissé passé hier soir est la volonté de la Fed de faire oublier ce malheureux seuil lié à l’emploi, défini quelques mois plus tôt. En effet, Ben Bernanke s’était engagé sur une possible remontée des taux dès le niveau de chômage revenu sous 6.5%, pensant se donner une bonne marge de manœuvre. Oui, mais c’était sans compter sur la beauté des statistiques américaines qui ont annoncé un taux de chômage à 6.7% le mois dernier, frôlant la fameuse « Guidance » de la FED.

Janet Yellen avait rapidement pris le large avec cette mesure dès sa prise de fonction. Hier, en précisant que le taux de chômage, seul, ne pouvait être une jauge adéquate, elle a tout simplement résilié l’engagement pris par son prédécesseur.
Le comité a ainsi précisé préférer regarder plusieurs indicateurs économiques dont l’indice des prix à la consommation et la situation économique globale pour privilégier le retour au plein emploi dans le respect de la stabilité des prix.

Seul un membre du comité, Narayana Kocherlakota a estimé que cette déclaration du FOMC "affaiblit la crédibilité de l'engagement du comité de ramener l'inflation à la cible de 2 pour cent et favorise l'incertitude politique qui entrave l'activité économique."
C’est sans doute l’analyse la plus pertinente de la soirée …

Je vous retrouve dès demain pour un point sur la situation graphique des paires de devises majeures et des indices...

Notes.

Hawkish est un terme utilisé pour désigner une politique monétaire "Belliqueuse" favorisant la hausse des taux. Le mot vient de Hawk  signifiant Faucon.
A l’inverse, Dovish, désigne une politique plus accomodante (pacifique) et nous vient du mot "Dove" , la colombe

FOMC pour Federal Open Market Committee désigne le comité Monétaire de la FED.

'