Article publié le 18 mai pour les membres de l'académie.

Ce lundi 18 mai a été une journée particulière en Trading Room.

Alors que les objectifs quotidiens étaient atteint à la mi-journée, l'après-midi a été nettement plus difficile avec un retournement de tendance qui n'a pas été évident à reprendre.

Toutefois, malgré le travail sur le DAX, c'est une position sur USDCHF qui me donne le plus de regret ce soir.

Si le but de la Trading Room est de faire de  la performance, l'Académie , elle, a pour but ultime de vous permettre de progresser. Et , par nature, ce sont les échecs ou les ratés qui apportent le plus d'enseignements.

Voici donc un débriefing rapide d'une position qui aurait à elle seule offert une belle performance en quelques heures ... mais voici les raisons d'un échec.

Une configuration nette.

Vous le savez, la technique du Framing est très efficace. Je la double de l'utilisation du RSI pour adopter le bon timing.
Ici tous les ingrédients sont réunis.

1/ Je fais un passage sur l'indice de force relative qui nous donne le dollar US comme la devise la plus forte. A l'inverse l'euro et le franc suisse sont en difficulté.

2/ Je choisis donc de me pencher sur les paires USD et plus particulièrement sur USDCHF qui a en plus l'avantage d'être corrélée à l'aversion au risque. (En l’occurrence ici, ce sera ce qui nous fera échouer.)

3/La configuration technique est claire. Retour pivot et RSI sur la zone à 50 ...bref, tout est dit.

USDCHF_1

Nous initions donc avec une configuration parfaite un Long USDCHF à 0.9193 Stop juste sous le pivot à 0.9150 soit 43 pips offrant donc un potentiel très favorable.

Pourtant, je décide de sortir la position à l'équilibre ...La suite se passe de commentaire, la paire culmine ce soir à 65 pips plus haut soit un gain de près de 1.5 fois le risque.

USDCHF_2

Les raisons de cet échec :

Une nouvelle, seule la psychologie est en cause.

Techniquement, la configuration est parfaite et similaire à celles qui nous ont fait gagner vendredi sur le DAX et le pétrole. La situation est simple et assez claire avec un risque maîtrisé facilement grâce à un stop assez court.

J'ai donc du essayer de comprendre ce qui m'a poussé à sortir de ce trade sans raison valable.
La première, que je vais ignorer ici comme à chaque fois est la pression particulière d'être en Trading Room avec vous qui peut, lors de phases difficiles influencer ma décision. Cet impact est en fait très faible.

La raison majeure est un raisonnement qui a le vice d'être cohérent en apparence.

Je sais que USDCHF est liée à l'aversion au risque. Ainsi, la paire monte avec l'appétit pour le risque et inversement.
En parallèle nous travaillons le DAX et entrons dans une phase de rebond où nous enchaînons deux positions vendeuses perdantes de suite, mais surtout un achat écourté qui, malgré le gain vient bousculer mes certitudes sur le sens à prendre.(alors que techniquement c'est clair ...)

C'est alors que je remet en cause mes décisions, sans fondement technique mais sur l'unique sentiment que les indices vont reprendre la baisse et donc entraîner USDCHF vers le bas. C'est uniquement la remise en cause des certitudes techniques pour basculer dans un mode de fonctionnement sur conviction et une pointe d'aversion au risque suite à deux échecs consécutifs qui guideront cette décision.

C'est un exemple parfait de déstabilisation psychologique rampant qui se cache derrière une apparente cohérence mais remet en cause vos certitudes.

En effet; la logique qui dit que la baisse des indices pourrait entraîner USDCHF vers le bas est cohérente. Elle est juste fondée sur une conviction et non sur des certitudes stratégiques. C'est là que ça coince !

Le diable est dans les détails. Il ne faut rien lâcher.
Si , après toutes ces années d'expérience je suis encore à décrypter ces failles tard le soir pour progresser, c'est parce que sans travail, sans remise en cause permanente , on ne progresse pas.

Alors aujourd'hui, nous n'avons pas réellement fait de performance (nous n'avons surtout pas trop perdu, c'est déjà ça !), mais c'est peut-être une des journées les plus importantes car elle permet d'être meilleur. Et ça, ça n'a pas de prix !

J'espère que cet article vous servira, car c'est pour ce genre d'exemple que j'ai voulu une académie.
Il n'y a ni miracle, ni gourou. Il n'y a que du travail et de la rigueur.

A demain !

--------------

Envie de découvrir l'académie , profitez de nos "Offres découvertes".

'