Nous avons eu peur de la Chine.
Nous avons eu peur de Trump.
Nous avons eu peur du Brexit.
Nous avons attendu la FED.

Cette semaine, nous avons attendu encore, la FED, la banque d’Angleterre, la banque du Japon, la banque nationale suisse …

Mais rien n'y fait.

La volatilité ne cesse de baisser, le VIX crève le plancher et les marchés sont dans le coma, comme paralysés. Les indices sont livrés au bon cœur des algos. Les gérants s’assoupissent tranquillement, portés par la douce chaleur des banques centrales et leurs discours rassurants.

Les épargnants tentent bien de râler un peu ... les rendements sont à zéro.
Rabat joie.
Certes le rendement est nul mais le risque l’est aussi grâce à Tata Janet et tonton Mario.

A moins que …

On nous aurait menti ?

Ne jamais faire confiance à un banquier qu’il soit central...ou pas.
Gare au réveil…

Jérôme Revillier.

A lire chaque semaine dans la lettre hebdo d'Action Future (www.actionfuture.fr)

'