Article publié le 9 novembre dans l'Edito des matières Premières et Devises.

-------------------------------------

Bonjour,
Je vous propose aujourd'hui de retrouver l'article paru hier pour l'Edito des Matières premières et devises où j'aborde la problématique court-terme de l'argent. (lisez aussi l'excellent article d'Isabelle Mouilleseaux en cliquant ici !)

Je me suis fait plus rare ces derniers temps sur le blog, mais c'était pour la bonne cause.
Je reviens dès la semaine prochaine avec les rubriques habituelles mais surtout une belle surprise ...
Vous en saurez plus dès la semaine prochaine mais ...

serez-vous prêt à relever le défi ?

Patience ... 😉

Jérôme Revillier.

-------------------------------------------

Europe, le chaos n'est plus très loin
Comment peut en profiter l'Argent ?
Par Jérôme Revillier

Hier, lors de sa conférence de presse, Mario Draghi a maintenu le cap.

Pas d'effet d'annonce, pas de baisse de taux mais un constat : rien ne va plus en zone euro.

L'Allemagne touchée par le ralentissement
Dès le début de semaine, les nouvelles provenant de Berlin ont mis le feu aux poudres sur le marché avec un recul des commandes industrielles de plus de 3% contre à peine 0,3% attendu.

Et mercredi, c'était au tour de la production industrielle de s'écrouler de 1,8%. Il n'en fallait pas plus pour que Mario Draghi saute sur l'occasion et continue son opération commando contre les conservateurs allemands.

"Jusqu'ici, l'Allemagne a pu échapper à certaines difficultés rencontrées dans d'autres régions de la zone euro. Mais les nouvelles données publiées montrent que les conséquences de la crise ont atteint l'économie allemande", a déclaré le gouverneur de la BCE.

Une façon politiquement correcte de faire passer le message que désormais, tout le monde est dans le même bateau.

Dans le reste de l'Europe, les difficultés s'accumulent
On apprenait que l'Espagne a détruit plus de 128 000 postes le mois dernier contre une hausse attendue, déjà énorme, de 90 000 emplois. Les ventes de détail européennes ont de nouveau reculé de 0,2%, illustrant les difficultés de la relance par la consommation.

Mais ce matin, la mauvaise nouvelle du jour venait de l'Hexagone ! La production industrielle française a chuté de 2,7%, suivie de près par celle de l'Italie qui recule de 1,5%.

Inquiétant...

La "bonne" nouvelle est que le parlement grec a voté le nouveau plan d'économies de plus de 18 milliards d'euros d'ici 2016. Il ne manquerait plus que le budget 2013 soit adopté comme prévu ce dimanche, et on ouvre le champagne... (J'hésite à vous préciser que je suis ironique là...)

L'Europe du Sud entre dans le Tiers Monde
Un détail tout de même. Les Grecs n'y arriveront pas. Pas plus que les Espagnols ou les Portugais.

La rue est à feu et à sang, les tensions sont exacerbées et le chaos n'est plus très loin.

D'ailleurs que vaut un plan d'économies de pays qui demandent l'aide à la Banque mondiale ?

Rappelons pour mémoire que cette Banque mondiale était jusque-là dédiée aux pays en voie de développement...

Des experts de la Banque sont déjà en Grèce. Ils seront sans doute bientôt au Portugal pour étudier les raisons d'une telle débâcle et venir soutenir au mieux ces économies atones.

A qui profite la crise ?
Devant tant de difficultés, et comme vous le rapportait déjà hier soir Eberhardt Unger dans l'Edito Matières Premières & Devises, il semble primordial de se tourner vers les métaux précieux qui devraient rapidement profiter des prochaines mesures ou déclarations des banques centrales.

Comme l'écrivait Eberhardt "La demande en argent est aussi très forte. Les ETF en argent, avec 592 millions d'onces, atteignent presque un record. La Chine, le deuxième plus grand demandeur d'argent au monde va augmenter, cette année, ses achats qui vont atteindre un nouveau record. Antaike [Antaike Information Development] prévoit, en 2012, un accroissement de la demande de 6% à 8% pour atteindre 7 700 tonnes au total."

A mon tour je me penche sur le métal, mais avec mon approche technique et graphique.

Demandez-en pour votre argent !

Graphique de l'argent hebdomadaire

Graphique de l'argent hebdomadaire

On remarque sur ce graphique que l'argent évolue dans un canal très bien défini depuis août 2011 entre 35,60 et 26,20 $ environ.

Après trois tentatives sur le support, l'argent est reparti à la hausse après que Mario Draghi ait annoncé que la BCE ferait tout ce qui est nécessaire pour stimuler l'économie. Les attentes du QE3 ont également dopé le métal.

Ma stratégie détaillée...
Voici un graphique quotidien pour vous permettre de comprendre la stratégie que je vais mettre en place dès les prochains jours.

Graphique de l'argent quotidien

Je préconise d'attendre un repli vers 30,70 $ pour initier un premier achat avec un stop loss vers 26,80 $. En cas d'accélération, je renforcerai mon achat en cassure des 33,04 $ avec cette fois un stop ajusté à 29,20 $.

Les premiers objectifs seront situés à 36,80 puis 38,40 $.

Bon trade !

'