On m’aurait Trumpé ?

Cette semaine les indices boursiers ont connu (enfin) une première phase de correction.
Si l’amplitude de cette baisse reste mesurée à l’heure où j’écris ces lignes, les raisons de cette baisse sont en revanche inquiétantes pour le château de cartes qui s’est construit suite à l’élection de Donald Trump et, plus récemment d’Emmanuel Macron.

Donald Trump, en fin diplomate, aurait tout simplement livré des informations confidentielles à la Russie, sans autorisation et surtout en mettant en danger une opération menée par des équipes du renseignement israélien.

Mais la véritable inquiétude des marchés n’est pas pour la peau de ces agents doubles (impitoyables bourse !) mais plutôt sur l’incapacité de Donald Trump à faire ce qu’il a promis. Les marchés financiers vont donc découvrir que parfois (euphémisme), les hommes politiques ne tiennent pas leurs promesses.

Naïveté quand tu nous tiens !

Du coup, le « Trump » trade comme on l’appelle désormais, pourrait sérieusement prendre du plomb dans l’aile et venir fragiliser les marchés financiers qui commencent à avoir peur de la gueule de bois. L’effet collatéral à tout ceci , reste bien sûr les perspectives de politique monétaire qui se rééquilibrent sérieusement.

D’un côté la FED, dont je vous répétais que les attentes étaient trop fortes depuis des semaines, ne devrait pas être en mesure de remonter les taux aussi vite, si la crise se poursuit autour de la maison blanche. De l’autre, la BCE qui ne pourra plus rester trop longtemps sans entrer dans une phase de « normalisation ». La victoire d’Emmanuel Macron renforce les attentes d’une relance de la construction européenne, entraînant l’euro dans une dynamique de rebond.

Du coup, le différentiel anticipé entre les politiques monétaires de la FED et de la BCE pousse la paire EURUSD à la hausse.

Les planètes sont donc de moins en moins alignées et pourraient rapidement entrainer des prises de profits et pourquoi pas … la fin de la hausse ?

Bon week-end !

Jérôme Revillier, rédacteur en chef d'ACTION FUTURE

Laisser un commentaire