Bonjour à tous,

Hier, j'ai décidé de prendre position sur AUDUSD à l'achat. Voici aujourd'hui, les raisons de ce positionnement.

Stevens, chanceux et optimiste.

Mardi, le gouverneur de la banque royale d'Australie tenait un discours devant l'Australian Buisiness Economists intitulé "Lucky Country". (Pays chanceux)
Un titre ironique qui vise une partie des analystes qui jugent que la bonne résistance de l'économie australienne est uniquement due à son emplacement géographique et son sous-sol rempli de matières premières.
Je vous invite à lire ce discours (disponible en cliquant ici ) qui veut démontrer que si, effectivement, l'Australie bénéficie d'atouts majeurs , notamment grâce à ses mines et sa proximité avec le voisin chinois, un travail important a été fait par le secteur bancaire pour éviter les débordements constatés en zone euro.
D'ailleurs, le gouverneur ne se prive  pas de tacler les dirigeants européens, tout en rappelant que la situation géographique de l'Australie a longtemps été pénalisante avant l'explosion de l'économie asiatique.

Si je ne devais retenir qu'une illustration, ce serait sans doute le comparatif des PIB ... les choses sont claires.

Graphiques PIB

Si l'Australie a su traverser la crise comme elle l'a fait, c'est en effet grâce à des facteurs géographiques et de ressources naturelles qu'elle le doit, mais aussi à une stabilité plus grande de son secteur bancaire.

Mais surtout, l'Australie bénéficie également d'un atout majeur avec une banque centrale pro-active qui a su gérer, parfois très (trop ?) rapidement les ajustements monétaires.

Aujourd'hui, la banque centrale australienne, malgré deux baisses consécutives conserve un taux de refinancement à 3.50 et possède ainsi une marge de manœuvre précieuse, que la plupart des autres pays développés ont déjà épuisée.

Et entre nous, voir un banquier central aussi optimiste par les temps qui court est un sacré signal ...

 

AUDUSD, vecteur de carry-trading.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

En tant qu'investisseurs, et plus précisément que traders sur le marché des changes, nous devons trouvés sans cesse un équilibre entre espérance de gain et maitrise du risque, parfois très difficile dans les conditions de marché actuelles.
Au sein de ma société de gestion, Alternative Capital Investments, c'est chaque jour la priorité de notre équipe de sécuriser le parcours tout en essayant de générer des rendements attractifs.
Pour ce faire, une technique utilisée est de profiter du carry trading.
Le carry-trading, c'est ce qui permet de profiter des écarts de taux entre les devises.

Ainsi, le dollar australien et un taux directeur à 3.50% a un différentiel positif avec le dollar, le Yen et même l'euro.
De nombreux investisseurs vont donc emprunter des dollars américains à taux très bas pour investir sur le dollar australien qui rapporte plus.
A plus court-terme, c'est ce que nous avons fait hier en passant acheteur de la paire AUD/USD.

Ainsi, le trade vous rapporte de l'argent même si la tendance ne vous est pas immédiatement favorable.
De plus, cette technique très utilisée est un catalyseur de tendance et provoque mécaniquement une tendance haussière sur le dollar australien.(voir graphique) .C'est en grande partie ce qui explique la hausse de la devise ces dernières années.

Une corrélation avec l'or indéniable.

L'autre particularité du dollar australien est sa forte corrélation avec les matières premières et surtout l'or.
Pas besoin de longs discours , il suffit de regarder ce graphique comparatif sur un an.

Cliquez pour agrandir l'image.
Source Bloomberg.com

Les deux courbes connaissent une évolution très similaire. C'est pour cela que je regarde toujours le cours du métal jaune avant de me positionner sur le dollar australien.

L'analyse technique comparative.

Notre position a été motivée par une zone technique clé à la fois sur le dollar australien et l'or.

L'or face au dollar américain teste le haut de la borne de la figure triangulaire qui guide les cours depuis trois mois.
L'indicateur ADX-R (téléchargeable gratuitement ici) nous signale également un changement de tendance marqué. Le prochain signal, avec le croisement des  lignes noires et vertes (ADX et ADX-R) confirmerait ce retournement.

Cette situation coïncide avec le franchissement , hier, d'une zone de résistance à 1.0330 , et soutenue par la moyenne mobile 100 (4 heures).

Nous continuons donc de privilégier le biais haussier alors qu'il semble d eplus en plus probable de voir un nouveau tour d'assouplissement par les banques centrales européennes et américaines, favorisant encore l'or et le carry-trading.

Bonne journée à tous.

 

 

'