Pas encore!

J'ai malheureusement du réécrire une partie de cet article car les intervenants n'ont pas attendu que je le publie avant de commencer à vendre la paire AUDUSD. Heureusement, les fondements derrière la vente, eux, n'ont pas changé.

Une correction est nécessaire sur le dollar américain

Alors que l'on peut voir depuis quelques temps beaucoup d'analystes crier à la vente sur le dollar américain sous prétexte que la hausse a été trop rapide et que le dollar index se trouve sur une forte zone de résistance, je reste persuadé que l'on a pas encore vu la fin de la baisse sur la paire AUDUSD.

Pour les réfractaires qui pensent qu'une correction sur le dollar est nécessaire, je suis d'accord avec vous. Malheureusement, je n'ai pas de pouvoir directionnel sur le marché et l'expérience m'a prouvé maintes fois que le marché peut monter/baisser beaucoup plus haut/bas que la croyance populaire voudrait.

L'économie australienne n'est plus aussi attrayante qu'avant

En ce qui concerne l'Australie et sa devise, la situation n'est pas des plus favorables. En effet, le secteur minier - fer de lance de l'industrie australienne a récemment atteint son apogée et commencé à perdre de la vigueur. Les autres secteurs économiques stagnent. De ce fait, la croissance et demande interne restent dangereusement faibles alors que le principal partenaire commercial (plus grand importateur) du pays, la Chine, affiche depuis quelques temps un affaiblissement de la croissance. Affaiblissement que les autorités ne semblent pas pressées de contrecarrer pour l'instant. Cette faiblesse était à prévoir et est juste le fruit du ralentissement de l'économie à l'échelle mondiale qui s'accompagne d'une baisse généralisée du prix des matières premières. Tout ceci risque à terme de porter préjudice à l'économie australienne.

L'Australie dans la course à l'assouplissement quantitatif

Historiquement, l'Australie avait déjà fait face à des situations similaires, sauf que la situation est différente aujourd'hui. En effet, par le passé, l'Australie disposait d'un outil terriblement efficace pour attirer les investisseurs étrangers: un des taux d'intérêt les plus élevés parmi les pays du G20. Or, bien que le taux continue d'être attrayant, le pays s'est lui aussi lancé dans la course de l'assouplissement quantitatif. Le taux est ainsi passé en moins de deux ans de 4.75 % à 2.75 %. Investir en dollar australien n'est donc plus aussi attractif qu'auparavant et les flux externes ne devraient plus soutenir la devise.

Un dollar australien toujours surévalué

Le dollar australien a déjà perdu près de 8 % de sa valeur face au dollar américain depuis le plus haut récent atteint en avril de cette année mais continue d'être surévalué par rapport à différents critères de comparaison (parité du pouvoir d'achat, indice Big Mac de la revue The Economist). En effet, l'appréciation récente qui a bénéficié le dollar australien n'était pas due à la bonne santé économique de l'Australie mais bien à un dollar américain perdant de sa valeur.

La décision de la Banque centrale australienne prévue la semaine prochaine (mardi 4 juin 2013) sera très intéressante à observer. En effet, bien que, comme indiqué précédemment, le dollar australien soit toujours surévalué, il est très probable que la baisse de 8 % soit suffisante pour le comité sur la politique monétaire et que ce dernier ne juge pas nécessaire de réduire le taux directeur à nouveau cette année. C'est du moins ce que le consensus des analystes indique avec un statu-quo sur le taux directeur. Dans ce cas et en absence de déclarations  sur la devise, il est fort probable que beaucoup de vendeurs prennent leur bénéfices.

Deux solutions donc à l'heure actuelle: soit les vendeurs commencent à liquider une partie de leur position dès maintenant en prévision de la réunion de la semaine prochaine. On devrait alors assister à un rebond en direction de 0.9700-0.9730 avant de recommencer à plonger; soit la baisse s'accentue et le cours casse 0.9580 avant de trouver un réel support à 0.9390.

Tant que le cours se maintient en dessous de 0.9750, je privilégierais le biais baissier. Entre 0.9750 et 0.9850, je suis neutre en attendant d'y voir plus clair. Au dessus de 0.9850, les acheteurs pourraient avoir repris la main mais je resterais à l'écart car les fondamentaux sont contradictoires.

audusd_28052013

Bons trades à tous!

'