g10_interestrates_6052013

Profitant pendant longtemps du taux d’intérêt le plus élevé parmi les pays du G10 en faisant la devise privilégié pour du carry-trade et lors des phases d’appétit pour le risque du marché, le dollar australien commence à être de plus en plus suivi par les analystes qui suspectent que son taux d’intérêt et économie basée sur les matières premières ne suffiront plus à attirer les acheteurs de la devise. La réunion de la Banque centrale australienne, prévu demain 7 mai 3013, devrait donner plus d'informations au marché sur la future direction que prendra la banque. Le consensus est que la baisse du taux directeur n'aura pas lieu au cours de cette réunion mais en juin. Autant dire que si la baisse est annoncée, celle-ci devrait avoir un fort impact négatif sur la devise, à la grande joie du gouvernement.

 La conjoncture internationale n’aide pas.

Dépendant fortement de la Chine pour ses exportations, l’Australie commence à subir les contrecoups du ralentissement économique mondial auquel la Chine ne pouvait pas échapper. Les effets négatifs commencent à se faire sentir sur le marché de l’emploi avec un taux de chômage au plus haut depuis 2009. Finalement, la baisse de l’or, historiquement fortement corrélé au dollar australien – l’Australie étant un pays producteur – a entamé sa forte baisse au début du mois d’avril mais le dollar australien n’a pas pour l’instant suivi la tendance baissière avec la même volatilité.

 

aud_vs_xau

Graphique provenant de Bloomberg.com

Le dollar australien dans le colimateur de la Banque centrale et du gouvernement.

De plus, la Banque centrale mais aussi des membres du gouvernement répètent depuis plusieurs semaines que le taux de change du dollar est un problème et cause un déficit plus important en affectant la profitabilité des  compagnies nationales et par extension les revenus du gouvernement. La baisse du taux directeur ne devrait néanmoins pas être immédiate compte tenu de la publication ce mois-ci du budget fédéral qui apportera de nombreuses informations essentielles à la Banque centrale australienne pour prendre la décision. Il y a donc fort à parier que, en absence de détérioration notable, la possible baisse ne survienne que lors de la réunion du mois de juin.

La paire AUDUSD de retour sur la tranche basse du canal latéral.

Techniquement et malgré le léger rebond amorcé cette semaine grâce  aux déclarations de la Réserve fédérale américaine, la paire se situe dans la tranche basse du canal latéral dans lequel le cours évolue depuis le milieu de l’année dernière. Deux niveaux clés sont donc à surveiller : un échec en cas de retour sur 1.0440 ou la cassure prochaine de 1.0220 sans continuation du rebond actuel. Les objectifs de la baisse sont dans un premier temps le support du canal à 1.0120 puis la parité et enfin, en cas de baisse des taux, le niveau de 0.98.

 audusd_6052013

 

'